Le contenu de cette page nécessite une version plus récente d’Adobe Flash Player.

Obtenir le lecteur Adobe Flash

09/17
Chroniques CD du mois Portrait: WILLIE MABON Livres & Publications
  Dossier: EXCELLO RECORDS  
 


Portrait
sonny terry & brownie mcghee


blues fred mc dowell
blues sonny terry








Ces deux musiciens ont certainement formé le duo le plus célèbre du folk blues. Sonny Terry à l’harmonica et Brownie McGhee à la guitare acoustique ont associé leurs talents pendant plus d’un quart de siècle. Malheureusement la vie à deux n’est pas toujours facile et une rupture orageuse les a séparés à la fin des années 70. Ils ont alors continué leurs carrières séparément.

blues sonny terrySaunders Terrel plus connu sous le nom de Sonny Terry voit le jour à Greensboro en Géorgie le 24 octobre 1911. Il apprend l’harmonica en autodidacte vers l’âge de 6 ou 7 ans et chante le gospel à l’église baptiste. Il a à peine 11 ans lorsqu’un accident le prive de l’usage de son œil  gauche. Durant son adolescence il joue de son instrument dans les rues de Greensboro pour se faire quelques dollars. En 1926, il part en Caroline du Nord où il exerce divers métiers tout en continuant la musique le weekend. En 1927, il perd son œil valide et devient aveugle. Dans les années 30, il travail fréquemment avec Blind Boy Fuller avec lequel il grave quelques disques. En 1938 il est sur la scène du Carnegie Hall pour le premier concert Spirituals To Swing.
Walter Brown McGhee naît le 30 novembre 1915 à Knoxville dans le Tennessee. A l’âge de 6 ans deux évènements transforment sa vie. Il contracte la poliomyélite et reste avec la jambe droite atrophiée et son père lui apprend à jouer de la guitare, il jouera plus tard également du banjo et du piano. A la fin des années 20, il part sur les routes comme musicien itinérant et se produit dans les medecine shows, les picnics et les dance parties. C’est en passant à Burlington en Caroline du Nord, qu’en 1939 il fait la connaissance de Sonny Terry. Ils commencent à travailler ensemble tout en continuant à se produire en solo ou au sein d’autres formations. En 1940, McGhee rencontre le talent scout JB Long qui lui obtient un contrat d'enregistrement avec Okeh/Columbia; il grave à Chicago une douzaine de pistes en deux jours.

blues sonny terry

Durant les années 40 et 50, Sonny Terry joue fréquemment avec Leadbelly ou Woodie Guthrie. Pendant la même période on trouve Brownie McGhee également aux côtés de Leadbelly mais aussi avec Big Bill Broonzy ou Pete Seeger. Cependant, malgré leur renommée fortement ancrée dans le folk, dans les années 1940, Terry et McGhee jouent un temps à la tête d’un combo de jump blues avec saxophone hurlant et piano martelé sous l’appellation Brownie McGhee and his Jook House Rockers ou Sonny Terry and his Buckshot Five.

Les nombreux enregistrements de fin des années 50 au début des années 60, pour Folkways, Choice, World Pacific, Bluesville et Fantasy présentent le duo dans un registre folk acoustique du Piémont, mais leur talent ne se limite pas à ce registre. En 1955 et 1957, ils apparaissent tous deux sur la scène du Morosco Theater de Broadway dans l’adaptation musicale de la pièce de Tennessee Williams ‘La Chatte Sur Un Toit Brûlant’. C’est, peut-on dire, à partir de cette époque qu’ils décident de se produire régulièrement en duo pour enregistrer et chanter dans les festivals, les salles de concert et les émissions de télévision.

De la fin des années 50 jusqu’à la fin des années 70, ils tournent beaucoup aux USA (dans les clubs et les grands festivals), au Canada, en Australie et viennent souvent en Europe, notamment avec l’American Folk Bues Festival. Malgré un planning de concerts très chargé, ils ont encore le temps et l’énergie de participer à des shows télévisés, des spots publicitaires et de composer la bande sonore de films (‘Buck And The Preacher’ réalisé en 1972 par Sidney Poitier et ‘Book Of Numbers’ de Raymond St Jacques en 1973). Durant les années 70, Sonny Terry et Brownie McGhee apparaissent à l’écran dans quelques films :’Roots Of American Music’ 1971, ‘Blues Under The Skin’ 1972, ‘Blues For A Black Film’ 1973, ‘Sincerely Blues’ 1975, ‘The Jerk’ 1979.
blues sonny terryVers la fin de cette décennie l’usure s’installe.  Le fait d’être ensemble en permanence sur la route et le rythme soutenu des concerts fait naître une certaine tension entre eux, leur relation s’assombrit. Ils préfèrent bientôt ne plus partager la scène l’un avec l'autre. Sonny Terry joue alors avec un autre guitariste et Brownie McGhee se produit en solo.

Sonny Terry excellent harmoniciste reflète la tradition rurale de la côte Est et cherche avec son instrument non amplifié à recréer des sons de la vie (de la chasse au renard au bruit du train) grâce à une technique très élaborée de positionnement des mains. Possédant une voix rauque, il nous livre l’essence brute d’un country blues toujours empreint d’émotion.
Brownie McGhee, émule de Blind Boy Fuller, s’il n’est pas un grand virtuose, possède un jeu de guitare dynamique et élégant qui ne manque pas de swing. Doté d’une voix douce et riche, il excelle dans les ballades. C’est un parolier de grand talent dont les textes sont souvent tristes et désabusés.

La liste des titres qu’ils ont composés est impressionnante et la longévité de leur collaboration nous vaut de très nombreux enregistrements. La dissolution de leur duo a laissé une place vacante et n’a jamais trouvé d’équivalent dans le monde du blues.

Sonny Terry est décédé à 74 ans de causes naturelles, le 11 mars 1986 à Mineloa dans l’Etat de New York. Brownie McGhee est mort à 80 ans d’un cancer de l’estomac, le 16 février 1996 à Oakland en Californie.

Gilles Blampain


 

blues carey bell