Le contenu de cette page nécessite une version plus récente d’Adobe Flash Player.

Obtenir le lecteur Adobe Flash

09/17
Chroniques CD du mois Portrait: WILLIE MABON Livres & Publications
  Dossier: EXCELLO RECORDS  
 


Portrait
CAREY BELL
Mississippi : 14 Novembre 1936 - Illinois : 6 Mai 2007


blues fred mc dowell









Figure emblématique du Chicago blues, pratiquant l’art difficile de l’harmonica chromatique, Carey Bell Harrington a vu le jour à Macon dans le Mississippi.blues carey bell Il découvre et se met à la pratique de son instrument de prédilection alors qu’il n’a que 8 ans. Arrivé à Chicago en 1956, il rencontre Little Walter qui lui dispense de nombreux conseils. Ses contacts avec Sonny Boy Williamson II et Big Walter Horton lui sont aussi très profitables. En s’appuyant sur les enseignements de ses trois mentors, il forge son propre style : un blues intense et subtil, carré et mélodieux, avec des envolées funky cinglantes. En 1957 et 1958, il se produisit avec Honeyboy Edwards dans différents clubs de la métropole et sur Maxwell street. Malheureusement, malgré son talent, à cette époque les harmonicistes n’ont plus trop la cote dans les bands de Chicago, alors pour décrocher plus facilement des contrats, il s’initie à la basse électrique avec Hound Dog Taylor et se retrouve ainsi au tout début des années 60, bassiste aux côtés de Big Walter Horton, puis plus tard avec Johnny Young, Eddie Taylor et Earl Hooker. Les engagements se faisant plus rares, à la fin de l’année 1966 il décide d’arrêter la musique et prend un job de laveur de voitures. Heureusement, dès 1969 le revoilà en piste avec le LP Carey Bell’s Blues Harp (Delmark). Et cette même année il est de la tournée européenne de l’American Folk Blues Festival.

blues carey bell

Au début de la  décennie 70 il accompagne Muddy Waters ou Willie Dixon dans de nombreuses tournées. En 1972 sort l’album Big Walter Horton With Carey Bell (Alligator). En 1978, le même label publie la série Living Chicago Blues, dans laquelle apparaît Bell. C’est certainement à partir de cette époque qu’il devient une figure incontestable du Chicago blues. Durant les années 80, il enregistre plusieurs disques comme leader ou accompagnateur, sur différents labels, aussi bien aux Etats-Unis qu’en Europe, sans négliger les tournées.blues carey bell
En 1990 leCD Harp Attack, sorte de réunion au sommet, met en présence Carey Bell, Junior Wells, James Cotton et Billy Branch. En 1995 il enfonce le clou avec Deep Down, qui confirme, s’il en était encore besoin, son immense talent, et en 97 c’est Lucky Man.
En 1998, désormais reconnu comme l’un des artistes  incontournables du Chicago blues, la Blues Foundation lui remet le Blues Music Award du Meilleur Artiste Masculin de l’année.
Alors que le 21ème siècle débute, Carey Bell continue de tourner, même fatigué par un cœur qui lui joue des tours et on le voit fréquemment sur scène aux côtés de son fils Lurrie. Alligator sort le CD Second Nature en 2004 réunissant le père et le fils. En 2007 Delmark fait paraître Gettin Up: Live at Buddy Guy's Legends mettant un point final à sa discographie.Les concerts continuent mais le dernier lui sera fatal, Il meurt à Chicago le 6 mai 2007 victime d’une attaque cardiaque.

Gilles Blampain

 

blues carey bell