Le contenu de cette page nécessite une version plus récente d’Adobe Flash Player.

Obtenir le lecteur Adobe Flash

06/17
Chroniques CD du mois Interview: MAGIC BUCK Livres & Publications
  Portrait: ROBERT NIGHTHAWK Interview: PAUL MCMANNUS
 


Interview
MAT WALKLATE & PAOLO FUSCHI


blues deraime
blues electrique bazar
blues electric bazar
blues jeff toto





Puissance et bonnes vibrations. Sans sombrer dans la nostalgie le duo joue un blues dynamique qui renvoie des échos du passé grâce à de vieux amplis à tube. Guitare, harmo, chant, l’approche est basique mais l’énergie est contagieuse.

Blues Again: Who are you gentlemen?
Mat: Je suis né à Stoke-On-Trent (un endroit qui ressemble à Limoges, mais avec plus de pluie). J’ai déménagé à Manchesterblues mat walklate pour étudier la Zoologie en 1989, pour à la fin devenir musicien professionnel. J’aime la bonne musique, la bonne cuisine et le bon vin.
Paolo: Je suis né en Sicile, je vis et joue à Manchester et partout ailleurs où je peux depuis les 15 dernières années, et j’aime ça.

Quel a été votre premier contact avec la musique ?
Mat: J’ai commencé à jouer de l’harmonica à 16 ans et cela m’a conduit directement vers le blues.
Paolo: J’ai débuté la guitare à 12 ans et mon professeur m’a montré le ‘12 bar blues’ en Mi et j’en suis tombé amoureux immédiatement.
Vous souvenez-vous du premier blues ou rock’n’roll que vous avez entendu?
Mat:
Sonny Boy Williamson II.
Paolo: Oui. Si on parle de blues je dirais BB King ‘Guess Who’, quand j’avais 14 ans. Cependant, mon introduction à la guitare électrique c’est vers l’âge de 3 ans grâce à la collection d’albums de Pink Floyd de mon père.

Y a-t-il un musicien ou un chateur qui vous a particulièrement impressionné ?
Mat: Ils sont très nombreux! Muddy, Sonny Boy, John Lee Hooker, Little Walter, Lightnin’ Hopkins, Bukka White….
Paolo: Il y en a trop, BB King, Albert King, Hendrix, Kenny Burrell, Wes Montgomery, Miles Davis, James Brown, Coltrane, Charlie Parker, Freddie King, Albert Collins, The Wailers, The Meters, Muddy Waters, trop pour les citer tous.

Et si vous ne deviez n’en citer que 3 ou 4, qui seraient-ils?
Mat: John Lee Hooker, Little Walter, Big Walter, Noah Lewis.
Paolo: BB King, Bob Marley, Miles Davis, James Brown.

Quels étaient vos musiciens favoris dans votre jeunesse?
Mat: Little Feat, Steely Dan, Stevie Wonder, The Beatles.
Paolo: Free, Credence Clearwater Revival, Hendrix, Led Zep, Cream, Stones, BB King.

Sur quels genres de guitares et harmonicas jouez-vous?
Mat:
Je joue avec des harmonicas Seydel.
Paolo: Une Godin 5th Avenue branchée sur un ampli Fender blues junior.

Depuis quand le duo existe-t-il?
Mat:
La première fois que nous avons joué ensemble c’était en juillet 2014 lors d’une blues jam à Manchester, mais nous n’avons pas commencé à faire des gigs en tant que duo avant janvier 2015.
Paolo: Comme le dit Mat, nous nous sommes rencontrés et avons joué ensemble à une jam en 2014, le reste c’est de l’histoire…

Où et quand a eu lieu votre premier concert?
Mat: A Bury, près de Manchester en juillet 2014.
mat walklate

Et maintenant, combien par an?
Mat: Autant que nous le pouvons.

Des bons et des mauvais souvenirs depuis vos débuts…
Mat: L’enregistrement de l’album a été une grande expérience et notre dernier concert au Met à Bury en janvier a été vraiment super.
Paolo: Le meilleur souvenir, incontestablement l’enregistrement de l’album. Le pire… Mat qui ronfle.

Comment est né le CD Kicking Up The Dust?
Mat: L’album a été enregistré live, sans overdubs au Eve studio à Manchester. Ça a pris 4 à 5 heures pour toutes les prises. Nous avons pris les chansons les plus fortes de notre prestation scénique.

Comment définiriez-vous votre style?

Mat: Un blues sincère et expressif, enraciné dans la tradition mais sans en être esclave. Spontané, avec  prises de risque.
Paolo: Mat a bien résumé.
Quels sont vos projets dans les mois à venir ?
Mat: Promouvoir cet album,  avoir plus d’engagements pour le duo. Ecrire un nouvel album.

Y a-t-il un but que vous vous êtes fixé avec le duo ? 
Mat:
Jouer dans des salles de concerts renommées pour le blues et des festivals à travers l’Europe.
mat walklate
Quelques mots sur la musique à Manchester …
Mat: Manchester est plein d’excellents musiciens et il y a beaucoup de belles salles de toutes tailles.
Paolo: Probablement la meilleure scène musicale au Royaume-Uni.

Votre lieu favori?
Mat: Partout, avec ma femme et notre petite fille.
Paolo: Une bonne pizzeria.

En dehors de la musique avez-vous des hobbies?
Mat: Je n’ai pas de temps pour les hobbies!
Paolo: Cinéma, lecture, cuisine, basketball, et dormir.

Quel serait votre rêve le plus fou?
Mat: Jouer aux USA.
Paolo: Avoir quelqu’un qui prend tout en main quand nous sommes sur la route.
En dehors du blues écoutez-vous d’autres musiques quand vous êtes seuls ?
Mat: Musique traditionnelle irlandaise, ska, reggae, jazz.
Paolo: Funk, soul, ska, reggae, jazz, hip hop, etc…

Un dernier mot…
Paolo: Jouez toujours ce que vous aimez, les gens finiront éventuellemnt par apprécier et, si ce n’est pas le cas, jouez plus fort.
Gilles Blampain – juillet 2016
www.matwalklate.co.uk/mat-paulo.html

mat walklate