Le contenu de cette page nécessite une version plus récente d’Adobe Flash Player.

Obtenir le lecteur Adobe Flash

12/17
Chroniques CD du mois Interview: AUTOMATIC CITY Livres & Publications
Portrait: SCOTT JOPLIN Dossier: ALADDIN RECORDS  
 


Interview
CHEESE FINGER BROWN


blues deraime
blues electrique bazar







Sans fioriture inutile, il interprète avec une approche personnelle un country-blues au son distordu, un boogie hypnotique revivifié.

Blues Again : Faisons les presentations…
Cheese Finger Brown : Je m’appelle Pim Zwijnenburg. J'ai grandi dans la campagne néerlandaise et j'ai déménagé à Amsterdam par la suite. J'ai étudié le design en Finlande et je vis à présent à Helsinki.
En plus d'écrire des chansonsblues cheese finger brown et de faire de la musique, je fais des dessins humoristiques et des dessins animés. J'aime écouter et enregistrer de la musique.

D’où vient ton surnom Cheese Finger Brown ?
Cheese Finger Brown était à l'origine le nom du guitariste dans un cartoon que j’ai dessiné il y a environ 12 ans.

Quel a été ton premier contact avec la musique ?
Les 5 cassettes que mon père jouait dans la voiture, Francis Goya : Greatest, Janis Ian :  Aftertones, Simon et Garfunkel : Bridge Over Troubled Water, Randy Crawford : Now We May Begin et Ennio Morricone : Il Etait Une Fois Dans l’Ouest.

Te rappelles-tu du premier blues ou rock’n’roll que tu as entendu ?
Je pense que c'était St. James Infirmary. Nous devions l'apprendre à l'école mais ça n’a marqué personne dans la classe, la radio ne passait que des chansons pop (années 80). Moi, j’ai aimé ça et j'ai retenu mes larmes pendant quelques semaines durant la classe de musique.

Y a-t-il un groupe ou un musicien qui t’as particulièrement marqué ?
Le groupe néerlandais Brainbox et leur album To You et Naturally par JJ Cale.

3 ou 4 musiciens comme principales influences ?
Tom Waits, Guy Clark, R.L Burnside et J.J Cale.

Quels genres de musiques écoutais-tu adolescent ?
Beatles, Stones, Lou Reed, je suis passé bien sûr par Jimi Hendrix, j’ai surtout aimé ce qu’il a fait avec Curtis Knight. J'ai toujours écouté John Lee Hooker, Ry Cooder, Dr. Ross et Bukka White et autres artistes de country blues.

Où et quand as-tu donné ton premier concert ?
Le premier concert, sans compter les fêtes de l'école ou en famille, c’était dans un bar d'étudiants à Diemen (A'dam) où était enregistrée une émission de radio locale, en 1988 je pense. J’ai remplacé quelqu'un à l’harmonica dans un band dont j’ai oublié le nom. J’ai aussi fait des jam sessions comme harmoniciste et joué dans le groupe de mes cousins. A cette époque je jouais pas mal de guitare dans les rues, je préférais ça plutôt que de jouer dans les bars.

Et maintenant combien de concerts par an ?
Maintenant, je ne fais pratiquement pas de concerts à part quelques-uns en Finlande. Je n'ai jamais été un grand fan de la scène. Je préfère composer, jouer et enregistrer en studio.

As-tu jamais joué en France ?
Je n'ai jamais joué en France bien que je sois venu en France plusieurs fois en vacances.

Quelques souvenirs de scènes… bons ou mauvais ?
Les voyages et la route avec un groupe c’est amusant, mais pour être honnête, je n'ai aucun bon souvenir sur scène. On se sent bien après mais pas en jouant. Je ne me sens jamais vraiment dans mon élément et je n’ai pas l’impression de jouer comme il faut. Je joue mieux à la maison sur le canapé. Pour moi, ce qu’il y a de bien sur un festival, c'est que je peux entendre beaucoup d'autres groupes.

Comment est né ton CD Low-Down People ?
Low-Down People a été enregistré dans mon home studio. Une partie des chansons sont des bandes son que j'ai faites pour une animation sur un groupe Country Blues il y a 12 ans. Ils ont entendu cette bande sonore chez Humu-records et nous avons compilé Low-Down People à partir de ces bandes et des chansons écrites et enregistrées plus tard sous le pseudonyme Cheese Finger Brown. Le CD est distribué via les plateformes en ligne habituelles et en Finlande par le biais de la chaîne de magasins ÄX et il peut aussi être commandé chez Humu records.

Sur quels genres de guitares et d’harmonicas joues-tu ?
Je possède plusieurs guitares acoustiques et électriques, mais je reviens toujours vers les deux mêmes. Une Fenix Telecaster knock-off par Young Chang, et celle que je préfère de loin est une guitare acoustique Egmont (des années 60, je suppose) à propos de laquelle je ne peux rien dire parce que je n'en ai jamais vu une autre, pas même sur le net. En ce qui concerne les harmonicas blues, un neuf, quelle que soit la marque.

Comment définies-tu ton style ?
Difficile à dire, country et boogie constituent une grande partie de mon style, mais je ne joue pas vraiment de musique blues ou country. On m'a assez souvent posé cette question ces derniers temps et je n'ai jamais répondu de la même façon, j’invente toutes sortes de genres.
Cette fois, je dirais... Industrial Country Blues (rires).

Quels sont tes projets dans les mois à venir ?
J'ai quelques projets en cours avec d'autres musiciens et j'écris et enregistre un nouvel album pour Humu-records qui sortira en vinyle. Mais surtout voir mes enfants grandir.

Y a-t-il un but que tu aimerais atteindre en tant que musicien ?
Eh bien, l’important est de composer une chanson vraiment bonne ou de s’améliorer à la guitare, mais ce but semble toujours inaccessible. Il y a des musiciens avec lesquels je voudrais jouer et écrire ou enregistrer bien sûr.
Faire ce superbe album et le sortir sur vinyle était mon but depuis longtemps.
Avoir entendu ma chanson préférée de Low Down People diffusée dans une émission dédiée au jazz et au blues sur une station FM locale à New Orleans, m’a comblé.

Comment est la scène musicale en Finlande ?
La Finlande a plus de bons musiciens et de bars que de lacs, et rien qu’à Helsinki vous pouvez voir de bons groupes live presque tous les jours de la semaine. Dans n'importe quel style et certains sont novateurs. Les stations de radio jouent en grande partie de vieux classiques de pop et de rock. Beaucoup de Finlandais aime le heavy rock comme on le sait, mais je rencontre peu de personne qui en font. Dans les sous-genres (anciens et nouveaux), les groupes marginaux sont excellents et ça depuis les années 60 et ils m’étonnent toujours. Tout comme certains groupes ou musiciens connus Finlandais en fait.

Quel est ton lieu favori en ce bas monde?
Mon lieu préféré… les ports.

En dehors de la musique quels sont tes passe-temps ?
Tout est musique pour moi en ce moment. Boire avec des potes est un truc agréable et j'aime travailler sur des bateaux en bois.

Comme musicien quel est ton rêve le plus fou ?
De l’argent plein les poches, mes amis et une chaude nuit d'été au bord du lac. Oh ouais, et deux guitares, une basse et un tambour.

En dehors du blues quelle sorte de musique écoutes-tu quand tu es seul ?
Soul, country et rock des 70’s... ou des groupes qui me rappellent cela. Sly Stone (Fresh), Johnny Cash (American Recordings), Zappa (Over-Nite Sensation,) Alabama Shakes (Boys And Girls).
J'aime particulièrement les albums qui sont bons du début à la fin.

Un dernier mot…
Un mot sur un blues band Français que j’aime. J'avais une cassette depuis des années de The Bo Weavil Blues Band, ça ressemble beaucoup à Dr. Ross ‘Industrial Boogie’. Cette cassette est foutue, usée depuis des années et elle me manque.

Gilles Blampain – septembre 2017

https://fr-fr.facebook.com/cheesefingerbrownmusic/