Le contenu de cette page nécessite une version plus récente d’Adobe Flash Player.

Obtenir le lecteur Adobe Flash

09/17
Chroniques CD du mois Portrait: WILLIE MABON Livres & Publications
  Dossier: EXCELLO RECORDS  
 


Interview
CALVIN COAL


blues deraime
blues electrique bazar
blues electric bazar
blues jeff toto





Son jeu est à la fois pétillant, léger et puissant. Il sculpte les sons et son style est original. Il aime varier les genres et les ambiances, il mêle le jazz au rock, les ballades pop au tempo funk.

Blues Again : Qui es-tu Calvin Coal ?
Calvin Coal : Je suis guitariste et chanteur, auteur-compositeur et interprète. J'habite actuellement sur la région Lyonnaise, j'ai grandiblues calvin coal en Afrique à Ouagadougou, j'ai fait mes études à Bourg-en-Bresse dans l'Ain et ma formation musicale à la Music Academy International de Nancy. J'aime la sincérité, la justice (pas au sens administratif mais plutôt immanent !), la poésie, la philosophie, la religion, la psychologie, l'ingénierie sociale, l'authenticité, la recherche historique... et tous les arts en général excepté l'art contemporain qui est plus proche de l'escroquerie que de toute forme de discipline à mon humble avis !

Commentes-tu venu à la musique ?
Je pense que j'ai commencé à réellement écouter de la musique à l'âge de 14 ans, je ne suis pas issu d'une famille d'artistes ou de mélomanes mais je me souviens d'un ami qui faisait de la guitare et qui jouait tous les riffs de Guitar Part de l'époque ! J'étais fasciné par son côté rebelle, on ne peut pas faire plus ROCK qu'une guitare électrique comme instrument... Du coup, je me suis mis à écouter les artistes dont il était question et c'est comme ça que j'ai commencé à me faire une discothèque.

Te souviens-tu du premier blues ou rock que tu as entendu ?
J'avoue que j'ai un peu de mal... ça remonte à 20 ans ! Je pense que ça devait être AC/DC ou Deep Purple ou Led Zeppelin... ou peut-être un autre ! En tout cas, c'était bon !

Quelles ont été tes principales influences ?
Je ne suis pas passé au travers de la mode des guitar heroes et des cheveux longs... Et oui, j'ai eu des cheveux il y a longtemps ! Donc mes influences guitaristiques ont été dans l'ordre: Dave Murray, Joe Satriani, Steve Vai, Kiko Loureiro, Eric Clapton, Jimi Hendrix et puis ensuite, je me suis intéressé à pleins d'autres, Pat Metheny, Mike Stern, Joe Pass, Jeff Beck, George Benson…

Quels musiciens entrent dans ton panthéon personnel ?
BB King, Ray Charles, Bob Dylan, Eddie Vedder... Il y en a tellement.

Où et quand as-tu fait ton premier concert et maintenant, combien en fais-tu par an ?
Je crois que ça devait être en 1996 dans un petit bar, le bien nommé « L'Alliance Bar » dans la Bresse, à Saint-Etienne-du-Bois. Maintenant je fais un peu plus de 50 concerts par an.

En quoi la scène est-elle indispensable ?
C'est indispensable parce que ça fait du bien, tout simplement ! Et puis on se sent utile, on partage et on se confronte à un véritable retour et jugement impartial, surtout quand on joue dans toute sorte de lieux différents, c'est très important !

blues calvin coal

A côté de prestations personnelles tu présentes un show ‘Tribute to Clapton’. Comment ce projet a-t-il vu le jour et pourquoi le faire sous un autre nom (Calvin Collins) ?
J'ai toujours voulu faire un hommage à Eric Clapton car il m'a beaucoup inspiré et en plus, il paraît que j'ai quasiment le même timbre de voix, j'en ai donc profité..! Je l'ai mis en place en 2011 quand j'ai rencontré Attilio Terlizzi et Guillaume Antonicelli qui m'ont aussi accompagné sur mes compositions et avec qui je joue encore aujourd'hui. Pour le nom de Collins, c'était le nom que j'avais choisi en premier lieu (un savant mélange de Calvin Russel et d'Albert Collins !). En fait, je cherchais un pseudo qui puisse coller avec mon style musical. Et puis quand j'ai voulu sortir mon album de composition, je n'ai pas pu le faire sous ce pseudo pour des raisons de droits d'auteur, d'où le changement vers Calvin Coal.

Tu as d’autres cordes à ton arc. Parle-nous de Deadwood, Blackjack, Bullrock Legacy…
Quand on veut vivre de la musique, il faut savoir proposer différentes choses aux organisateurs. Deadwood est mon projet Folk Music, ça marche très bien en duo avec des reprises de Bob Dylan, Johnny Cash, Neil Young... BlackJack est mon projet Jazz Blues, je reprends du Sinatra, du Nat King Cole et des standards, c'est un projet qui tourne bien en restauration ou en soirée privées. Et Bullrock Legacy, c'est un cover band dont je ne suis pas l'initiateur. C'est un ami batteur, Romain Fayet, qui m'a proposé d'être chanteur dans ce groupe de reprise rock et blues. C'était un excellent exercice scénique pour moi qui avait l'habitude de me cacher derrière ma guitare !

Un bon souvenir de scène…
L'avant-première de mon album Judge And Condemn à L'Aqueduc à Dardilly, la salle était comble et le public a fait un merveilleux accueil, c'était vraiment touchant et encourageant.

Un mauvais souvenir de scène…
Bah, c'est bizarre, je cherche mais je ne trouve pas. 

Parle-nous du CD ‘Judge and Condemn’
C'est mon premier album,blues calvin coal il compte 12 morceaux, on l'a enregistré au Studio Pro Répétition à Lyon 9. Il est sorti en mars 2014 et a été distribué par Socadisc en France. Je suis content de l'expérience que m'a donnée ce premier opus mais je n'ai malheureusement pas eu assez l'occasion de le défendre sur scène malgré quelques bonnes opportunités. Il est disponible sur toutes les plateformes de téléchargement et si vous voulez, vous pouvez le commander en m'envoyant un message via mon site internet www.calvincoal.com.

Quelles sont tes sources d’inspiration pour écrire et composer ?
La littérature, la poésie, la philosophie surtout... Mais je dirais pour être plus juste que le Beau en règle général est LA source d'inspiration, en tout cas pour moi. Tout ce qui est beau et ce qui m'émeut en fait. C'est la base, c'est mon moteur, être ému et émouvoir. Cela peut-être une relation, un paysage, un film, un livre, une histoire, une anecdote...

Comment définirais-tu ton style ?
Je pense que j'ai eu tendance à me perdre dans pas mal de choses que je voulais faire mais aujourd'hui je veux me rapprocher de trois styles en particulier: blues-rock, folk music et jazz. En y ajoutant si possible des compétences de production en M.A.O.

Sur quels genres de guitares joues-tu ?
En électro-acoustique une Martin DX1, rien d'exceptionnel mais c'est une excellente guitare pour le prix... Et en électrique, une Fender Stratocaster signature Mark Knopfler ainsi qu'une Gibson ES335.

Quels sont tes projets pour les mois à venir ?
J'ai très, très, très envie de me remettre à composer sérieusement... Notamment pour un nouvel album blues-rock s'inspirant d'un livre en particulier, ‘Mémoires d'un Esclave’ par Frédéric Douglass (passionnant !) et j'aimerais aussi composer des chansons de folk. J'ai eu beaucoup d'obligations et de changements dans ma vie personnelle, du coup, j'ai l'impression de prendre du retard mais là, je vais enfin pouvoir m'y remettre à fond.

Quelques mots sur la scène de Lyon et ses environs…
Honnêtement pour le blues et le rock, c'est vraiment pas ce qu'il y a de mieux.. Par contre, il y a la Suisse à côté et là-bas, ils ne rigolent pas ! Ils adorent le blues et le rock toutes générations confondues, ça fait plaisir pour un musicien comme moi quand je vais jouer à Genève ou sur les rives du lac Léman... A Lyon, il se passe aussi beaucoup de choses bien sûr mais c'est une autre ambiance, et il y a beaucoup de jazz, de soul, de pop et d'électro...

Quels sont tes hobbies en dehors de la musique ?
Et bien j'avoue, je suis un peu un geek ! Élevé à la Pop Culture américaine, je dévore des séries, je regarde beaucoup de films, je joue aux jeux vidéos et oui, y a pas d'âge ! Mais je fais aussi du sport pour la santé, obligé. J'aime découvrir de nouveaux lieux, j'aimerais beaucoup pouvoir voyager mais c'est compliqué et cher ! Je cuisine aussi, je regarde beaucoup de conférence sur internet...

Quel est ton lieu de prédilection ? blues calvin coal
J'aime les forêts, elles ont quelques choses de primitif, j'aime la nature en règle générale mais ironie du sort, je suis allergique au pollen, au bouleau et à l'ambroisie ! Du coup, c'est souvent un problème quand je veux faire des balades à certaines périodes de l'année. Mais la nature a ce pouvoir de me ramener toujours à l'essentiel et de me déstresser, c'est tout de même le lieu où l'homme devrait se sentir le plus à sa place, non ?

Quels ont été tes derniers coups de cœur musicaux ?
Gary Clark Jr, Asgeir.

En dehors de ceux que tu abordes, apprécies-tu d’autres styles musicaux ?
Oui, j'aime la musique symphonique, la musique de film, l'electro à la Bjork et le reggae originel (Bob Marley, Gladiators...)

Quel serait ton rêve le plus fou ?
Pouvoir me téléporter à des années lumières et découvrir de nouvelles formes de vies.

Pourquoi fais-tu de la musique ?
Parce que j'en ai besoin, cela soigne mon esprit et mon coeur. Si nous n'avions pas les arts pour assouvir notre besoin de transcendance, que nous resterait-il de sacré ?

Gilles Blampain – juin 2016

www.calvincoal.com

blues calvin coal