Le contenu de cette page nécessite une version plus récente d’Adobe Flash Player.

Obtenir le lecteur Adobe Flash

10/20
Chroniques CD du mois Interview: ALMANAK Livres & Publications
Portrait: W.C HANDY Interview: lee o'nell blues gang Dossier: FENDER STRATOCASTER
 


Interview
ALMANAK


KING KONG BLUES
king kong blues
king kong blues
Blues junkyard crew





Le band fusionne avec une belle énergie des atomes de rock et de blues avec des molécules de soul et de funk pour un alliage résistant et dynamique.
    

Blues Again : Après 14 ans d’existence peut-on faire un bilan ?
Almanak : 2 EP, 1 album, 8 musiciens dont 3 inchangés depuis le début (nous sommes 4 depuis presque 8 ans maintenant),ALMANAK plus de 300 concerts, une tournée en France, quelques dates en Suisse, 2 Renault Master à la casse, 3 greffes de foies.

Y a-t-il eu des regrets au cours de ces années ?
Ne pas avoir pu collaborer avec Michael Jackson. Ne pas avoir encore pu trouver un autre groupe dans l’hexagone capable de nous détrôner de notre statut d’icône du blues.
Ne pas avoir été appelés pour les funérailles de Johnny...

Que devient le band ?
Le band va bien, toujours situé proche de son berceau natal, à Tancua, perle du Haut-Jura lovée en plein cœur du parc naturel régional, dans un écrin de verdure.
Les membres sont les suivants (sans ordre hiérarchique) :

  • Gaétan, son rôle est uniquement de jouer de la batterie, rien de plus.
  • Bill, sert de claviériste et peut aussi jouer de l’harmonica, voire chanter (ou plutôt hurler dans son micro) parfois.
  • Marius, sûrement le seul membre réellement talentueux du groupe, joue de la guitare et chante, un bon élément, efforts à poursuivre pour le second trimestre.
  • Romain, a la responsabilité de faire des sons s’apparentant à du « boom-boom » derrière les autres musiciens, pour créer une ambiance. Peut éventuellement aussi ouvrir la bouche pour émettre des sons aigus.

    Notre actualité est de survivre au covid en continuant à répéter pour composer et préparer un nouvel album.

Si le band avait une devise, quelle serait-elle ?
Amour, gloire et beauté.
Souplesse, dégagement et étanchéité.
Du pain, du vin, du sustain.

3 ou 4 musiciens ou chanteurs de référence qui font l’unanimité dans le groupe ?
Patrick Juvet, Patrick Bruel, Patrick Sébastien.

Combien faites-vous de concerts par an ?
Bien trop selon nos conjointes, pas assez selon nous, disons une trentaine à la louche, les belles années où il y a du soleil.

En quoi la scène est-elle indispensable ?
C’est un exutoire pour s’extraire d’un carcan illusoire.
Pour un groupe comme le nôtre qui joue une musique « vivante » avec de nombreuses impros, la scène est un endroit où l’on peut laisser couler les émotions et jouer sur le ressenti pour interpréter les morceaux en fonction de la réaction du public. C’est avant tout un moment d’échange.

ALMANAK

Quelle a été la plus belle expérience de scène au fil de toutes ces années ?
La fois ou il n’y a pas eu de coupure de courant pendant un concert.
Probablement notre concert au Festival de la Paille, une de nos plus grosses scènes, mais nous pensons aussi à de petits endroits comme Reillanne dans le Luberon, où l’ambiance est toujours extra.

Avez-vous une anecdote à propos de rencontres agréables ou bizarres faites en tant que musiciens ?
Saulon-la-Chapelle, avec son bar et sa clientèle en formica, où nous avons rencontré un chanteur reprenant aussi bien du Barry White que du Christina Aguilera, un grand moment.
Le manoir du club de blues de Clamecy, et ses saucisses aux lentilles, les draps s'en souviennent encore…

Votre dernier CD Hobo Mood est sorti en février 2017, envisagez-vous une nouvelle production ?
Oui, Hobo Mood 2 le retour de la vengeance (masquée bien entendu).

Quelles sont vos sources d’inspiration pour écrire et composer ?
Le bœuf et l'agneau, on compose très fréquemment en jouant tous ensemble, en répétition.
Il arrive également que parfois, une idée jaillisse pendant les balances avant un concert.
En tout cas la musique est toujours ce qui arrive en premier, le chant est rapporté dessus ensuite.

Est-ce une création totalement collective ou y a-t-il un ou deux meneurs ?
Principalement collective, ça part souvent d’un riff de guitare, basse ou clavier.
Un chirurgien opère et les greffons se greffent.

Comment définiriez-vous le style du groupe ?
Jurassic blues et Funky rock. Un mélange de musiques essentiellement afro-américaines.
Blues / soul / funk / rock mais aussi quelques incartades médiévales ou Camerounaises suivant l'humeur.

Les prochains rendez-vous importants ?
Rien, mise à part la révision des 100 000 de l'Opel Vectra. Le rendez-vous chez l'ophtalmo de Marius, à Pontarlier (ça fait loin quand même pour aller chez l'ophtalmo !)

Un mot sur l’association Les Rémi…
Ça sert à facturer les prestations du groupe. A faire cracher la caillasse aux organismes qui ont le courage de faire appel à nos services. Ça nous sert aussi à être représenté juridiquement, pour le jour où nous voudrions poursuivre un tiers. Et n'oublions que "Les Rémi" c'est l'anagramme de "Almanak". Tout comme de changer 5 lettre à "Coca", ça fait "chatte", hilarant n'est-ce-pas ?

Quels sont vos projets pour les mois à venir en cette période de repli ?
Continuer à composer. Arriver à finir Pokémon Gold et Argent. Terminer la lecture de l'encyclopédie Jules Verne, en 2 tomes. Apprendre l'Albanais. Finir l'effigie de Philippe Risoli au point de croix (avec la méthode ancestrale bien sûr). Finir la bouteille de Cerdon qui traîne au fond du meuble en chêne.

Pour passer à autre chose, en dehors de la musique quels sont vos hobbies ?
La taxidermie, principalement sur des animaux morts. Arroser les plantes vertes, fermer les volets de nos maisons le soir venu. Enlever les mauvaises herbes et planter des patates douces.

ALMANAKQuel est votre lieu de prédilection ?
De prédilection pour quoi faire ? Les cryptes, autrement dit les espaces urbains sauvages.
Les lieux où les water-closets sont juste derrière la scène (comme au café Français de Vesoul), surtout après avoir mangé une choucroute. En règle générale, les cafés concert ont notre préférence (surtout quand ils sont tenus par des patrons qui ne font pas des petites croix sur une feuille à chaque fois qu'on leur demande une bière).

Quels ont été pour vous les musiciens les plus marquants ces dernières années ?
Patrick Juvet, Patrick Bruel, Patrick Sébastien.
Sinon Snarky Puppy, Guthrie Govan, Ash Grunwald, Bernard Allison, Malted Milk, Boukou Groove, Bo Weavil, Mamas Gun, Marcus King, Michael Kiwanuka, Tiwayo, Tom Mish, Joanne Shaw Taylor, Ana Popovic…

Pour le band, quel serait le rêve le plus fou ?
Jouer dans une crypte avec Michael Jackson.
Péter dans un jacuzzi en compagnie de LEJ.
Passer chez Drucker dans Vivement Dimanche (mais un samedi parce que le dimanche on n’aime pas trop sortir).

La question que je n’ai pas posée…
Pourquoi les lentilles corail cuisent-elles plus vite que les vertes ou les brunes ?
Parce que !

Gilles Blampain – septembre 2020

www.almanak.fr

ALMANAK