Le contenu de cette page nécessite une version plus récente d’Adobe Flash Player.

Obtenir le lecteur Adobe Flash

été 19
Chroniques CD du mois Interview: GROUND ZERO Livres & Publications
Portrait: JAMES COTTON Interview: FLYIN' SAUCERS GUMBO SPECIAL Portrait: ROBIN TROWER
 


Dossier
MUSCLE SHOALS


BLUES PIEDMONT BLUES
blues piedmont blues
MUSCLE SHOALS






Inscrit dans la généalogie du blues et de la soul music, l’endroit est devenu mondialement célèbre pour avoir été durant 3 décennies un eldorado musical.
   

Les manuels d’histoire ne pourront pas occulter les faits, l’état de l’Alabama est malheureusement connu pour les tragiques épisomuscle shoalsdes qui se sont déroulés sur son sol dans les années 1950 et 1960, liés à la ségrégation, avec les manifestations pour les droits civiques et les Marches de Selma à Montgomery. Evènements personnifiés par les figures emblématiques de Rosa Parks et Martin Luther King. Mais à l’opposé de ce versant plutôt sombre, les amateurs de musique ne peuvent ignorer un nom lumineux qui a quelque chose de magique : Muscle Shoals. Deux mots qui évoquent surtout les célèbres studios d'enregistrement spécialisés dans la soul music. Les plus fameux d'entre eux étant FAME et M.S.S.S.  
Mais avant d’être un label sonore, Muscle Shoals est une agglomération d’environ 70 000 habitants du Comté de Colbert au nord-est de l’Alabama. Située sur les bords de la Tennessee river, à 260 km de Memphis à l’ouest et 210 km de Nashville au nord. L'agglomération comprend quatre villes : Florence (qui a vu naître WC Handy souvent considéré comme « The Father of The Blues » et Sam Phillips producteur, fondateur du célèbre label Sun records), Sheffield, Tuscumbia et Muscle Shoals.

Studios

En 1959, Rick Hall (31 janvier 1932 - 2 janvier 2018) et Billy Sherrill acceptent la proposition de Tom Stafford, propriétaire d'un studio d'enregistrement, de l'aider à la création d'une nouvelle maison d'édition musicale à Florence, connue sous le nom de Florence Alabama Music Enterprises ou FAME située au 603 East Avalon avenue. Mais en 1960, Sherrill et Stafford dissolvent le partenariat et laissent à Hall les droits sur le nom de l’entreprise.
Convaincu que la country music est rattachée à Nashville, Rick Hall décide de se consacrer au rhythm’n’blues. Il transfert le studio dans une ancienne usine de tabac sur Wilson Dam Road à Muscle Shoals et constitue un orchestre d'accompagnement. Il enregistre ‘You Better Move On’ d'Arthur Alexander en décembre 1961 qui se place en 24ème position du classement Billboard en mars 1962 (repris par la suite par Bobby Vee, les Hollies, les Rolling Stones). Une production très lucrative.
Entrepreneur et musicien Rick Hall maîtrise toute la chaîne. Il est capable d’écrire, de jouer de plusieurs instruments, de diriger un orchestre, de superviser une séance d’enregistrement et de passer derrière la console. Il monte un nouveau studio professionnel sur Avalon avenue dont il dessine lui-même les plans et loue ses services à un label d'Atlanta. Le nom de Muscle Shoals commence à se répandre un peu partout et des producteurs de Nashville et d’Atlanta viennent en Alabama. Rick Hall obtient un nouveau hit en 1964 avec ‘Steal Away’ par Jimmy Hughes, et décroche un hit planétaire en 1966 avec ‘When A Man Loves A Woman’ interprété parPercy Sledge. Le disque est distribué par Atlanticmuscle shoals records. Son vice-président le producteur Jerry Wexler en froid avec les dirigeants de Stax à Memphis décide alors de faire enregistrer ses artistes à Muscle Shoals avec les musiciens du studio Fame : Wilson Pickett, Arthur Conley, Clarence Carter, Aretha Franklin viennent à Muscle Shoals... Le label Chess de Chicago fait la même chose avec Etta James. Rick Hall signe un contrat avec M.G.M et est sacré « Producteur de l'Année 1971 » par Billboard magazine.

En 1969 les membres de la section rythmique The Muscle Shoals Rhythm Section décident de quitter Rick Hall pour créer leur propre entreprise en concurrence avec FAME. Barry Beckett (claviers), Roger Hawkins (batterie), Jimmy Johnson (guitare) et David Hood (basse), montent le Muscle Shoals Sound Studio (M.S.S.S.) et travaillent avec Jerry Wexler qui apporte un financement de démarrage. C’est à cette époque le seul studio d’enregistrement dirigé par des musiciens qui en sont propriétaires.
Construit vers 1946, le bâtiment en béton situé au 3614 Jackson Highway, à Sheffield, qui était à l’origine une salle d’exposition de cercueils, est converti en local pouvant accueillir des instrumentistes et une régie. En quelques années, ces musiciens blancs de l'Alabama, surnommés The Swampers en raison de leur son funky et soul du sud, deviennent une référence incontournable dans le monde de la musique noire. La première réalisation de M.S.S.S est l’album solo de Cher intitulé 3614 Jackson Highway en 1969. La pochette du disque représente d’ailleurs une photo du studio. Le studio connaît son premier gros succès commercial en septembre 1969 avec ‘Take A Letter, Maria’ par R.B Greaves ; le single se hisse à la deuxième place dans le classement Billboard et devient rapidement disque d’or avec un million d’exemplaires vendus dès novembre.

L’endroit accueillera Joe Cocker, J.J Cale, Bobby Womack, Linda Ronstadt, Rod Stewart, Traffic, Bob Seger, Jimmy Cliff, Paul Simon, Cat Stevens, James Brown, Tony Joe White, Lynyrd Skynyrd, Bob Dylan, Ry Cooder, Canned Heat… En décembre 1969, les Rolling Stones restent là pendant trois jours pour enregistrer ‘Brown Sugar’, ‘You Gotta Move’ et ‘Wild Horses’, trois titres qui paraîtront sur l’album Sticky Fingers en avril 1971. 
Plus qu’un nom sur une carte routière Muscle Shoals devient une marque, une signature sonore. Sur l’album Second Helping (enregistré en Géorgie) sorti en juin 1974, Lynyrd Skynyrd rend hommage aux Swampers dans un couplet de leur chanson phare ‘Sweet Home Alabama’.

Now Muscle Shoals has got the Swampers

And they've been known to pick a song or two
Lord they get me off so much
They pick me up when I'm feeling blue

Now how ‘bout you ?

Maintenant Muscle Shoals a les Swampers
Et on les a connus pour gratter une chanson ou deux          
Seigneur ils me font tellement de bien
Ils me remontent le moral quand je me sens triste

Maintenant toi qu’en dis-tu ?

MUSCLE SHOALSEmulation fructueuse
Muscle Shoals devient une pépinière musicale. Le début des années 1970 voit la création de Widget Sound Studio et de Music Hill. Widget Recording créé par Ron Ballew enregistre les Supremes, les Temptations, les Commodores, le groupe rock Sailcat qui décroche un hit avec ‘Motorcycle Mama’ en août 1972 et bien d'autres artistes encore. Ballew se spécialise par la suite dans les enregistrements de gospel. Music Hill fondé par Al Cartee, ancien ingénieur du son de Rick Hall, est dédié à la country music. En 1971, l'auteur-compositeur et musicien Terry Woodford et Clayton Ivey le pianiste du studio FAME montent également leur propre entité appelée Wishbone. Leur première production est un album de Reuben Howell qui paraît en avril 1973 sur le label Motown. Suite à cette collaboration, Wishbone se lie avec ‘l’usine à tubes’ de Detroit pour qui il enregistre les artistes alors en pleine ascension. Le partenariat avec Motown dure jusqu’en 1976. Au cours de cette décennie Wishbone joue un rôle majeur, plaçant plusieurs chansons à succès dans les classements tout en mettant en avant des auteurs-compositeurs et des musiciens prometteurs talentueux. Woodford et Ivey qui jusque-là utilisaient différents studios pour leurs productions font construire leur propre bâtiment sur Webster Avenue. Ils se dotent de la première console 24 pistes dans la région, une installation alors à la pointe de la technologie. Broadway Sound Studio, propriété de l’ingénieur du son David Johnson, ouvre ses portes au cours de l’année 1973. Clarence Carter, Kenny Price, Percy Sledge, les Supremes, les Commodores, Swamp Dogg, Arthur Conley, George Jones, Lynyrd Skynyrd, The Outlaws… investissent les lieux. De nombreux musiciens de session font leurs débuts dans ce studio qui ferme vers la fin des années 1980 comme beaucoup d’autres au cours de la décennie.
En avril 1979 M.S.S.S quitte Jackson Highway pour le 1000 Alabama avenue toujours à Sheffield dans des locaux plus grands et plus modernes. Ce site est exploité jusqu’en 1985 et vendu à Tommy Couch, patron du label Malaco Records, basé à Jackson, Mississippi, qui acquiert également les droits de publication détenus par le Muscle Shoals Sound. Malaco utilise les studios de Sheffield pour ses propres artistes, notamment Johnnie Taylor, Bobby Bland et Little Milton, tout en continuant d'exploiter ses propres installations à Jackson. En 2005, Couch décide de fermer le local situé sur Alabama avenue car il devient difficile de rivaliser avec des studios plus avancés sur le plan technologique.

Reconnaissance
Inscrit au registre national des lieux historiques en juin 2006 le Muscle Shoals Sound Studio devient une attraction touristique. L’endroit restauré est comme à son apogée avec des guitares et des amplis, un orgue Hammond, un piano électrique Wurlitzer, la régie avec console d’enregistrement et un magnétophone analogique ainsi que des cabines d’isolation pour le chant, les percussions et autres. Il est néanmoins prévu de permettre aux artistes d'enregistrer dans ce lieu. En août 2013, la Muscle Shoals Music Foundation (MSMF), une organisation à but non lucratif, achète l’immeuble. La présidente de la fondation, Judy Hood, déclare : « La mission du MSMF est d'honorer l'héritage et de soutenir l'avenir de la musique de Muscle Shoals ».Muscle shoals

David Johnson a cessé son activité d’ingénieur du son dans l'industrie pour occuper le poste de directeur général de l'Alabama Music Hall of Fame de 1989 à 2010, où il a produit avec succès de nombreux concerts au fil des ans et organisé 10 banquets d'intronisation et cérémonies de remise de prix.
Barry Beckett, Roger Hawkins, David Hood, Jimmy Johnson, fondateurs du Muscle Shoals Sound Studio ont été intronisés au Alabama Hall Of Fame en 1995 en tant que « quatre des meilleurs musiciens de studio au monde ». Ils ont figuré sur plus de 500 enregistrements, dont 75 disques d'or et de platine. En 2008 leurs noms ont été inscrits au Musicians Hall of Fame and Museum de Nashville.
Rick Hall est décédé le 2 janvier 2018, quelques semaines avant son 86ème anniversaire, chez lui à Muscle Shoals, victime d’un cancer de la prostate.

Gilles Blampain