Le contenu de cette page nécessite une version plus récente d’Adobe Flash Player.

Obtenir le lecteur Adobe Flash

11/17
Chroniques CD du mois Interview: THE NIGHT CATS Livres & Publications
Portrait: IKE TURNER Dossier: VOCALION  
 


Dossier


 


Pass the biscuits, cause it’s King Biscuit Time!

Le King Biscuit Time radio show est l’émission quotidienne qui a duré le plus longtemps dans lZone de Texte:'histoire de la radio. Et elle dure encore. Elle continue en effet d'être diffusée chaque jour sur KFFA Delta Broadcasting 1360 AM à Helena, Arkansas. Un bruit de cloche signifiant l’heure du repas et l’animateur lance : « Pass the biscuits, cause it’s King Biscuit Time! ».
La première diffusion du King Biscuit Time a lieu le 21 novembre 1941, elle est présentée par Sam Anderson, le patron de la radio, et animée musicalement par Sonny Boy ‘Rice Miller’ Williamson et Robert Jr. Lockwood qui jouent en direct dans le studio et annoncent les lieux où ils vont se produirent les jours suivants. Le show radiophonique a pris le nom de la farine King Biscuit, vendue dans les épiceries de la région, car le distributeur, à la demande d’Anderson, a accepté de parrainer la production à condition que Sonny Boy et son groupe acceptent de faire la promotion de son produit. L'accord est conclu et le programme est lancé.
L’émission débute à 12 h15 et dure 30 minutes. Ce créneau horaire est choisi car il correspond à la pause déjeuner des travailleurs agricoles de la région et capte ainsi une large audience à travers tout le Delta. Avec son baratin et son style incomparable Williamson emballent les auditeurs. Le succès ne se fait pas attendre. L’heure du repas devient pour beaucoup le rendez-vous du King Biscuit Time.

Zone de Texte:Hormis Rice Miller et Robert Jr. Lockwood, dans le band, The King Biscuit Entertainers, qui passe à l’antenne, il y a souvent Pinetop Perkins au piano et  James Peck Curtis à la batterie. Parfois le guitariste  Robert Nighthawk se joint à eux. Le groupe devient rapidement très populaire et le samedi il se produit devant les magasins d’alimentation de la région, juché sur le plateau d’un camion. Cette première émission de radio à diffuser régulièrement du blues va influencer quatre générations d'artistes du Delta, marquées par Sonny Boy Williamson, ses sonorités et son énergie brute. Le minotier de son côté ne regrette pas son investissement en voyant son chiffre d’affaires grimper. Si bien qu’en 1944, Max Moore, patron de la marque, décide de lancer un nouveau paquet de farine au nom et à l’effigie de Sonny Boy.  Sonny Boy Williamson quitte néanmoins l’antenne en 1947 attiré par d’autres aventures musicales, mais il refait une apparition dans le studio en 1965 peu de temps avant sa mort.

Sans le savoir (à l’époque de ses débuts) KFFA écrit un chapitre important de l’histoire du blues avec ce programme quotidien de courte durée. Cette émission devient rapidement un atout majeur pour le développement de la musique noire américaine et elle fait des émules. En 1947 Earl Wright est le premier disc jockey noir à être embauché par la station WROX dans le nord du Mississippi, tandis que WDIA à Memphis devient la première radio animée par un personnel entièrement afro-américain et où BB King fait ses premières armes. La popularité du programme fait d’Helena un centre majeur du blues, un point d’arrêt obligé pour les musiciens passant par là où par ceux montant du Delta à Chicago. Plusieurs musiciens, et non des moindres, sont venus à Helena, Little Walter Jacobs, Jimmy Rogers, Howlin’ Wolf, Muddy Waters, James Cotton, Hound Dog Taylor...

De 1943 à 1951 le programme est animé par Hugh Smith. Présent à la radio depuis 1941 comme homme à tout faire, Sonny Payne lui succède. En continuant de se concentrer sur le Delta blues pour rester fidèle à son héritage, King Biscuit Time devient au fil des années un anachronisme radiophonique, mais renforce ainsi son identité. En 1992, grâce cette émission et au travail qu’il a fourni depuis ses débuts, Sonny Payne se voit couronner par le prestigieux prix George Foster Peabody (considéré comme la plus haute récompense dans les domaines du journalisme télévisé ou radiodiffusé, la réalisation de documentaire, les programmes éducatifs et le divertissement.), pour ses réalisations exceptionnelles dans le domaine du journalisme de radio et son soutien continu à une forme originale d'art américain. Sonny Payne est également bénéficiaire d’un nombre impressionnant de récompenses comprenant un ‘Keeping The Blues Alive’ remis par l’Association des radiodiffuseurs de l'Arkansas. En juin 2010, King Biscuit Time fête sa 16000ème émission. Fidèle à sa tradition de diffusion de musique en direct depuis le studio, le show radiophonique accueille encore des artistes presque chaque semaine. En 2011 Sonny Payne fête, lui, ses 60 ans de présence au micro.

Zone de Texte:  Plus qu’une simple émission de radio, King Biscuit Time a imprimé sa marque dans le monde de l’industrie musicale. Pour exemple, le programme de rock King Biscuit Flower Hour (baptisé en hommage à l’émission phare de KFFA) relayé par plus de 300 stations de radio et qui a diffusé des concerts de rock tous les dimanches soirs de 1973 à 2007. Un magazine dérivé de l’émission, édité par Donald Wilcock,  présentant des interviews et des biographies de personnalités majeurs du blues et récompensé par plusieurs prix de la Blues Foundation, dont un ‘Keeping The Blues Alive’. Il y a également le plus grand festival d’accès libre dans le sud des Etats-Unis, le King Biscuit Blues Festival. Organisé depuis 1986, il accueille chaque année pendant trois jours des amateurs de blues venus du monde entier et présente sur plusieurs scènes les vétérans du genre ou les jeunes espoirs d’aujourd’hui. Le festival perdure toujours aujourd’hui à Helena mais il a changé son nom en Arkansas Heritage And Music Festival. « Pass the biscuits,…and play the blues. »

Gilles Blampain