Le contenu de cette page nécessite une version plus récente d’Adobe Flash Player.

Obtenir le lecteur Adobe Flash

10/20
Chroniques CD du mois Interview: ALMANAK Livres & Publications
Portrait: W.C HANDY Interview: lee o'nell blues gang Dossier: FENDER STRATOCASTER
 


UNE CHANSON



blues deraime
blues deraime
BLUES DUKE ROBILLARD


You ain’t nothing but a hound dog
Been snoopin’ ‘round my door

Big Mama Thornton enregistre ‘Hound Dog’ le 13 août 1952 à Los Angeles. En mars 1953, Jerry Leiber et Mike Stoller ont tout juste 20 ans quand sort sur le label Peacock ce titre qu’ils ont co-signé pour la diva du blues. Les duettistes n’en sont pas à leur coup d’essai, Jimmy Witherspoon a déjà interprété une de leurs chansons en 1950, ‘Real Ugly Woman’, et Charles Brown de son côté a enregistré ‘Hard Times’ en 1952. Mais ils n’imaginent Zone de Texte:certainement pas la carrière que connaîtra ce titre. C’est également le premier enregistrement qu’ils réalisent en tant que producteurs. Avec son interprétation pleine de puissance et de sensualité et ce tempo bien marqué, Big Mama Thornton reste 7 semaines numéro un des classements rhythm’n’blues.
Dès avril, pas moins de cinq nouvelles versions enregistrées par des chanteurs country voient le jour sur différents labels. Jack Turner and his Granger Country Gang en fait une adaptation rockabilly chez RCA Victor, la reprise de Billy Starr sort chez Imperial, le pionnier du western swing Tommy Duncan and the Miller Brothers ainsi que Eddie Hezelwood l’enregistrent chez Intro et Cleve Jackson chez Herald.  

En 1955, Bernie Lowe, patron du label Teen, qui manage la jeune vedette du rock’n’roll Freddie Bell pense que cette chanson pourrait doper le succès de son poulain à condition qu’il remanie les paroles pour les chastes oreilles d’une plus large audience.
De fait, la version originale dit: “You ain’t nothing but a hound dog / Been snoopin’ ‘round my door  / You can wag your tail / But I ain’t gonna feed you no more” (Tu n’es rien qu’un chien de chasse / Furetant autour de ma porte / Tu peux remuer la queue / mais je ne te donnerai plus à manger). Ce qu’on peut prendre comme un sous-entendu libidineux est gommé et devient: “You ain’t nothing but a hound dog / Crying all the time / You ain’t never caught a rabbit / You ain’t no friend of mine” (Tu n’es rien qu’un chien de chasse / Qui pleure tout le temps / Tu n’as jamais attrapé un lapin / Tu n’es pas mon ami). Freddie Bell (and the Bell Boys) en fait donc une version rock’n’roll dans laquelle le saxophone impulse un rythme soutenu. D’autres artistes reprendront cette version édulcorée.
Nothing but a hound dog

Zone de Texte:Les routes de Freddie Bell et d’Elvis Presley se croisent un beau jour d’avril à Las Vegas où les deux jeunes artistes se produisent. Presley découvre et apprécie le phrasé de cette chanson et l’intègre à son répertoire.
Le 5 juin 1956, Elvis Presley, au seuil de sa gloire, interprète ‘Hound Dog’ dans l’émission de télévision ‘The Milton Berle Show’, regardée par 40 millions de personnes. Sa prestation torride est historique ; elle enthousiasme la jeune génération et affole les ligues de vertu. La chanson est sur orbite. Elvis enregistre le titre le 2 juillet 1956, il sort sur le label RCA Victor le 13 juillet et reste plus de 6 mois dans le classement des meilleures ventes. C’est une rente à vie pour Leiber et Stoller (avec quelques autres: ‘Kansas City’, ‘Jailhouse Rock’, ‘Yakety Yak’…). ‘Hound Dog’ est repris par la suite par Johnny Burnette, Carl Perkins, Jerry Lee Lewis, Gene Vincent, et même Brenda Lee du haut de ses 14 ans.
You ain’t nothing but a hound dog
    Crying all the time

  

Chubby Checker, le créateur du twist, reprend la chanson en 1961, Pat Boone s’y met en 1963. En 1964 Little Richard en donne une interprétation déjantée comme il sait le faire. Les Everly Brothers s’égarent en en faisant une sautillante version pop en 1965 sur l’album Rock’n’Soul. Heureusement, la même année Junior Wells remet les pendules à l’heure en se réappropriant le titre sur le LP Hoodoo Man Blues. Jimi Hendrix y va de sa version dans le cadre de l’émission Top Gear diffusée sur la BBC en 1967. En 1970, Albert King reprend ‘Hound Dog’ sur son disque Blues For Elvis - King Does The King’s Things. En 1972 John Lennon l’interprète devant un Madison Square Garden plein à craquer (on en retrouve la trace sur le disque Live In New York City). Sha Na Na, les comiques du rock, entonnent ‘Hound Dog’ en 1973. Durant cette décennie le titre passe par Walter Horton, Tom Jones, Ral Donner…En juin 1978, les Rolling Stones le reprennent durant leur tournée américaine, mais uniquement lors de leur passage à Lexington (Kentucky) et à Memphis (Tennessee). Les décennies suivantes ne voient pas la chanson disparaître et d’autres noms alongent la liste des interprètes, Jerry Deewood, Shakin’ Stevens, The Residents, Marva Wright, Koko Taylor, Bryan Adams, Etta James, Status Quo, Robert Palmer, Eric Clapton, Jeff Beck, Willie DeVille, James Taylor, Blodwyn Pig, Tia Carroll…Les années défilent, et au XXIe  siècle le chien bouge encore !

Gilles Blampain

 




blues

Big Mama Thornton

Freddie Bell

Elvis Presley

Little Richard

Sha Na Na

The Rolling Stones